Bonjour,

La gloire de mon père, le château de ma mère, le temps des secrets, Jean de Florette, Manon des sources.........

Vous l'aurez compris aujourd'hui pour ce quatrième rendez-vous du défi lecture organisé par Florence ici,c'est Marcel Pagnol que je mets à l'honneur, qui a su merveilleusement raconter sa Provence qui est aussi ma région natale.

Mes préférés : Marius, Fanny, César, pièces de théâtre écrites à la fin des années 1920.

DSCF4337

 

DSCF4338

 

DSCF4339Marius fils de César vit sur le port de Marseille et aide son père à tenir le bar dont il héritera plus tard. Derrière le comptoir du bar, Marius rêve, il rêve de la mer, de voyages, d' îles tropicales. Perdu dans ses rêves d' évasion sur les mers il ne remarque pas que Fanny la petite poissonnière le regarde avec les yeux de l'amour. Il partira laissant Fanny dans une situation très embarrassante pour une jeune fille. Pour sauver l'honneur de la famille Fanny épousera Maître Panisse, de trente ans son aîné et qui donnera son nom à l'enfant de Marius, Césariot. A la mort de Panisse, Césariot apprendra qui est son vrai père.

Pour avoir vu et revu chacune des rediffusions des films qui composent cette fameuse trilogie, ceux réalisés par Marcel Pagnol bien entendu, avec pour acteurs Raimu, Orane Demazis, Pierre Fresnay, lorsque je relis ces pièces de théâtre, j'ai dans la tête la voix des acteurs, leurs intonations et l'accent qui fait tout le charme des histoires de Pagnol.

Au fil des pages, malgré le drame, le rire est toujours présent. Plusieurs répliques sont géniales. Voici une de mes préférées : C'est César qui parle :

"Monsieur Escartefigue, je vous ai toujours considéré comme le plus sympathique et le plus affectueux des polichinelles que j'ai connus. Mais quand vous dites une chose comme celle que vous venez de proférer, je déclare et j'affirme que vous battez de loin vos propres records de stupidité. c'est-à-dire que je vous vois très distinctement serrant contre votre coeur les bornes du couillonisme, et courant à toute vitesse pour les transporter plus loin, afin d'agrandir votre domaine."

Il faut l'imaginer dite avec l'accent marseillais.

Peut être vous ai-je donné envie de découvrir cette histoire si vous ne la connaissez pas.

J'espère ne pas avoir été trop longue.

Merci de m'avoir lu jusqu'au bout.

Je vous souhaite une belle et douce journée

A bientôt