Bonjour,

En ce premier jour du printemps nous nous retrouvons autour du SAL de Bernadette Baldelli organisée par Nicole ici

Lors de notre dernier rendez-vous j'en étais là

5bVoici mon avancée

6Au moment de commencer la série des points tirés, je me suis aperçue avec horreur que j'avais confondu deux symboles de couleurs. Me voici faisant concurrence à notre chère Pénélope et j'ai du défaire toute la partie brodée en marron foncé. Et voici mon bel oiseau terminé.

" Une nuit de printemps, le rossignol dormait debout sur un jeune sarment, le jabot en boule et la tête inclinée, comme avec un gracieux torticolis. Pendant son sommeil, les cornes de la vignes, ces vrilles cassantes et tenaces, dont l'acidité d'oseille fraîche irrite et désaltère, les vrilles de la vignes poussèrent si drues, cette nuit là, que le rossignol s'éveilla ligoté, les pattes empêtrées de liens fourchus, les ailes impuissantes. Il crut mourir, se débattit, ne s'évada qu'au prix de mille peines, et de tout le printemps se jura de ne plus dormir, tant que les vrilles de la vigne pousseraient. Dès la nuit suivante, il chanta, pour se tenir éveillé : 

Tant que la vigne pousse, pousse, pousse,

Je ne dormirai plus !

Tant que la vigne pousse, pousse, pouse......"

(Les vrilles de la vignes - Colette)

 

 rossignol-2

(Photo trouvé sur le net)

Pour en savoir un peu plus sur ce charmant chanteur c'est   ici

Je vous souhaite une merveilleux dimanche printanier.

A bientôt